Une entrevue avec Carmen Recio et Sergio Gago

Dans une récente interview menée par Yuval Boger, Carmen Recio et Sergio Gago de Moody’s Analytics se penchent sur l’intersection de l’informatique quantique et de l’intelligence artificielle (IA) dans le secteur des services financiers. Recio se définit comme une chercheuse appliquée en informatique quantique, se concentrant spécifiquement sur son application dans le secteur financier. Elle dirige l’équipe Moody’s Analytics aux côtés de Gago, qui est directeur général de l’IA et de l’informatique quantique chez Moody’s.

Au cours de l’interview, le sujet du battage médiatique autour de l’IA et de l’informatique quantique est abordé. Gago exprime qu’il existe souvent un malentendu sur la manière dont ces technologies s’associent et mentionne que l’IA, en particulier le modèle ChatGPT, a volé la vedette et le budget à l’informatique quantique. Il explique que de nombreuses équipes d’innovation peuvent disposer de ressources limitées et avoir du mal à équilibrer l’adoption de plusieurs technologies émergentes. Cependant, le caractère pratique et les cas d’utilisation clairs de l’IA, illustrés par ChatGPT, ont rendu plus facile à intégrer les entreprises dans leurs processus existants.

Malgré l’attention portée à l’IA, Moody’s reconnaît le potentiel de l’informatique quantique. La société se concentre principalement sur l’analyse des données et sur la génération d’informations à partir de grandes quantités de données, en particulier dans Moody’s Analytics. L’informatique quantique offre la possibilité de perturber, d’améliorer ou de compléter les solutions traditionnelles actuellement utilisées dans la modélisation des risques financiers. Qu’il s’agisse d’améliorer l’apprentissage automatique, la simulation, l’optimisation ou l’optimisation complète d’un portefeuille, Moody’s explore toutes les voies pour garder une longueur d’avance dans un paysage en évolution.

A lire  L'avenir de l'IA dans les télécommunications

Moody’s Analytics agit comme un pont entre les entreprises quantiques et les utilisateurs finaux, aidant les entreprises à comprendre comment l’informatique quantique s’intègre dans leurs opérations. Bien que l’avenir puisse offrir la possibilité d’une IA ou d’un apprentissage automatique quantique, pour l’instant, l’informatique quantique reste sur un horizon différent, distinct des technologies d’IA comme ChatGPT.

L’entretien met en lumière l’importance de rester informé des technologies émergentes et de leur impact potentiel sur les industries. Alors que des entreprises comme Moody’s évoluent dans ce paysage, elles cherchent à tirer parti des avantages et des opportunités offerts par l’informatique quantique tout en s’adaptant au rôle évolutif de l’IA.

Définitions :
– Informatique quantique : domaine qui utilise les principes de la mécanique quantique pour effectuer des calculs, permettant un traitement plus rapide et plus complexe, en particulier pour gérer de grands ensembles de données et résoudre des problèmes d’optimisation.
– Intelligence artificielle (IA) : simulation de l’intelligence humaine dans les machines, leur permettant d’effectuer des tâches qui nécessitent généralement l’intelligence humaine, telles que la reconnaissance vocale, la résolution de problèmes et l’analyse de données.

Sources:

Article source : N/A