ETAT DES LIEUX DU MARCHÉ DE L'APICULTURE

La filière apicole joue un rôle essentiel dans le maintien de la biodiversité en France et met sur le marché des produits de qualité, consommés et demandés par les Français comme le miel. Cette filière rencontre des obstacles liés entre autres à la mortalité des abeilles. De nombreuses innovations et équipements voient le jour pour surmonter les difficultés et aider les apiculteurs à maintenir un niveau de production élevé.

Les abeilles : des animaux menacés

Selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), 9,2% des espèces d’abeilles sauvages étudiées en Europe sont en voie d’extinction. Le taux de mortalité chez les abeilles était de 5% en 1995 contre 30% en 2015. Plusieurs causes ont été identifiées : utilisation de néonicotinoïdes, dégradation de l’habitat des abeilles, prolifération de parasites et de prédateurs, pollution atmosphérique, transport des abeilles pour hivernage…

Durant l’hivernage, on observe également un taux de mortalité de plus en plus important. Durant l’hiver 2017-2018, 30% de mortalité a été observé dans les ruches.

L’importance des abeilles dans la pollinisation

Les différentes études montrent que les abeilles sont nécessaires à plus de ¾ des productions dans le monde et 35% de la production alimentaire. Parmi les plantes à fleurs, 80% sont pollinisées par les abeilles et ce taux atteint 90% pour les arbres fruitiers. Il est estimé que les abeilles augmentent de 15 à 20% les rendements des cultures pollinisées.

Selon une étude effectuée par l’INRA en 2013, la valeur économique de la pollinisation des insectes est estimée à plus de 153 milliards d’euros dans le monde et 2 milliards d’euros en France pour les abeilles uniquement. D’autres insectes (guêpes, bourdons, etc.) et animaux (chauve-souris, colibris, petits rongeurs, etc.) pollinisateurs existent mais ils sont loin d’atteindre les quelques 5 millions de fleurs (3 millions en moyenne) que peut visiter quotidiennement une colonie d’abeilles.

Les abeilles sont indispensables à la production de nourriture en quantité suffisante pour les humains, et pour le maintien de la biodiversité.

La protection des abeilles intéresse les pouvoirs publics, qui mettent en place des actions pour assurer leur pérennité (loi contre l’usage des néonicotinoïdes, organisation de la filière apicole, élevage de reines d’abeilles, aides, etc.)

Les produits issus de l’élevage d’abeilles

De nombreux produits sont commercialisés à partir de l’apiculture : du miel, de la gelée royale, de la propolis, du pollen et de la cire…

Le Miel

On estime que la filière apicole génère un chiffre d’affaires autour de 100 millions d’euros grâce à la production de miel.  La quantité de miel récolté varie fortement d’une année sur l’autre. Elle est très dépendante des conditions climatiques.

La production de miel en France est déficitaire. En effet, 20 000 tonnes de miel ont été produites en France en 2017 alors que les Français en consomment plus de 40 000 tonnes. La moitié est importée, principalement d’Espagne, de Chine et d’Ukraine.

Sur la production française, entre 30 et 40% des volumes produits sont commercialisés en vente directe.

Gelée royale

La consommation française annuelle de gelée royale est estimée à environ 175 tonnes avec une production nationale faible (3 tonnes) donc plus de 170 tonnes sont importées (Asie). Cette gelée est destinée aux marchés des compléments alimentaires (70%), de l’agroalimentaire et des cosmétiques.  La gelée royale française est plus chère mais présente davantage de qualités nutritionnelles car elle est fraîche et non congelée pour des besoins logistiques comme c’est le cas pour la gelée royale importée.

Les nouvelles technologies pour sauver la filière apicole

Les apiculteurs sont de plus en plus nombreux à s’équiper d’outils et de solutions permettant d’atteindre leurs objectifs et de réduire les coûts et risques liés à la perte d’un essaim.

Parmi eux on trouve : des cahiers de miellerie informatisés, des applications collaboratives pour détecter des parasites et maladies, pour alerter sur la présence d’essaims, des ruches connectées permettant de suivre en direct l’état de santé des abeilles (température, humidité, vibrations, compteurs d’entrée et de sortie), des capteurs GPS pour lutter contre le vol de ruches...

La plupart des apiculteurs déjà équipés en solutions innovantes et technologiques l’ont fait durant ces 3 dernières années.

De nouveaux services innovants et porteurs apparaissent également, comme les mielleries collectives pour faciliter la production de miel pour les petits producteurs et leur permettre de limiter les frais, la vente de reines d’abeilles pour créer de nouveaux essaims, etc.

Les apiculteurs souhaitent pouvoir connecter leurs outils actuels avec d’autres données (météo notamment) récupérées sur internet ou via des objets connectés et des capteurs pour optimiser leur utilisation.

Le marché de l’apiculture est un marché dynamique sur lequel on trouve de nombreuses innovations destinées à protéger les abeilles et à faciliter le travail des apiculteurs.

 

LES POINTS CLÉS DE L’ÉTUDE DE MARCHÉ
  • Les chiffres du marché
  • Les tendances qui portent le marché
  • Les acteurs innovants sur le marché
  • Les typologies de segments clients, leurs attentes et critères de choix
  • Les business models innovants

825 € HT

Livraison sous 10 jours

ACHETER
Apiculture - Le marché et les innovations

Etude de marché Apiculture - innovations

825 € HT

Livraison sous 10 jours

ACHETER