Le marché funéraire en France

D'après l'INSEE, le nombre de décès va augmenter chaque année jusque 2050. Le marché du funéraire va donc se développer dans les années à venir. Quelles sont les spécificités du marché du funéraire ? Quels sont les métiers impactés par cette croissance ? Quelles nouvelles prestations proposées aux familles ? 

Le marché du funéraire englobe toutes les activités relatives à l'hommage rendu aux morts : pompes funèbres, cimetières, crématoriums...
Le recours aux services de pompes funèbres en France est obligatoire. Il s'agit donc d'un marché prévisible pour lequel il n'existe pas de produits de substitution.

Le marché du funéraire : un marché réglementé

Le secteur du funéraire est libéralisé depuis 1993. En France, de nombreuses règles sont énoncées dans le Code Général des Collectivités Territoriales (notamment pour tout ce qui concerne les cercueils).
La loi de 2008 a apporté des compléments de législation pour la crémation : interdiction de conserver les cendres à son domicile, possibilité de les disperser dans des Jardins du souvenir, etc.
L'arrêté du 23 août 2010 oblige les pompes funèbres à élaborer les devis suivant un modèle type afin de faciliter la comparaison.

Les tendances sur le marché du funéraire :

3 grandes tendances se retrouvent parmi les offres proposées aux clients sur le marché du funéraire :

L'ECOLOGIE : Réduire son impact sur la nature même après sa mort

LA PERSONNALISATION : Pour retrouver la personnalité du défunt lors des obsèques

LA DIGITALISATION : S'adapter aux habitudes des clients

Les chiffres du marché du funéraire

Ce marché est estimé à 2,5 milliards d'euros en France.

Il est en croissance depuis 15 ans.

Plus de 603 000 décès recensés en France en 2017.
D'après l'INSEE, + de 770 000 décès seront recensés en 2050.

70% des personnes décédées en 2017 l'ont été dans un établissement de santé (Hôpital et EHPAD), 24% à domicile et 6% dans un autre lieu.

Le secteur est très concentré : le groupe OGF (réseau PFG, Roblot et Henri de Borniol) a plus de 20% du marché. Un autre grand réseau est Funécap (Roc-Eclerc). Le Choix Funéraire est le plus grand réseau d'indépendants (plus de 700 indépendants).

Des acteurs low-cost sont apparus sur le marché comme EcoplusFunéraire.

Les métiers impactés par la croissance du funéraire

La croissance sur le marché du funéraire implique du besoin en matériel pour les acteurs présents directement sur ce marché, ainsi qu'une hausse d'activité pour les services associés au funéraire.

Les fournisseurs d'équipements

Les professionnels du secteur ont besoin d'équipements bien spécifiques :

  • Véhicules adaptés au transport de corps ou au transport de cercueils
  • Matériel pour la manipulation des corps comme des chariots motorisés
  • Equipements et produits pour la préparation et la conservation des corps (tables et cellules réfrigérées, matériel en inox pour ranger le matériel et travailler)
  • Systèmes de traitement de l'air intérieur
  • Mobilier pour les cérémonies (mobilier de présentation,
    pupitre, décoration, estrades, etc.)
  • Logiciels de gestion : spécifiques pour les pompes funèbres, ou pour optimiser  l'aménagement des cimetières qui font face à un manque d'espace.

Les équipements réfrigérés sont de plus en plus utilisés car ils permettent de limiter l'utilisation de produits chimiques pour la conservation des corps.

Les fournisseurs de services associés

Le secteur du funéraire fait intervenir différents acteurs :

  • Les banques et assurances pour les contrats obsèques. Ils permettent à un individu de financer voire organiser ses funérailles en détail et en avance. En 2013, 20% des décès étaient couverts par un contrat obsèques. Aujourd'hui, OGF estime
    qu'environ 40% des séniors y ont souscrit.
  • Les notaires : pour gérer les successions.
  • Les fleuristes : le marché du funéraire représente environ 30% du chiffre d'affaires total de cette activité.
  • Les artisans : céramistes, menuisiers, émailleurs... de nombreux  professionnels peuvent proposer des produits funéraires locaux et artisanaux.


Les services de pompes funèbres font régulièrement appel à des sous-traitants pour le déroulé des cérémonies, l'organisation de convois ou pour porter les cercueils.

 

Les services du funéraire

Certaines prestations en France sont obligatoires comme l'utilisation d'un cercueil normé, ou d'une urne, la réalisation de soins de conservation dans certains cas... Certaines prestations ne sont pas obligatoires mais sont presque indispensables pour les familles comme la présence d'un maître de cérémonie (pour la levée du corps et l'organisation des funérailles auprès des différents acteurs). Pour se différencier de la concurrence, les pompes funèbres proposent de plus en plus de produits et services complémentaires pour accompagner les familles et répondre à leurs attentes.

Organisation des obsèques

A l'avance

Aujourd'hui, pour limiter la charge financière que représente des obsèques et pour ne pas imposer une charge de travail aux proches lors d'un décès, de plus en plus de personnes les préparent et les paient à l'avance.
On trouve de nouveaux services de transmission des données numériques à ses proches et de gestion de sa présence digitale après sa mort.

Non anticipées

Lorsque des personnes ont des funérailles à organiser, Internet est désormais la première source d'informations. Cela leur permet d'obtenir rapidement des devis en toute autonomie. Pour répondre à cette nouvelle pratique, les pompes funèbres travaillent activement leur présence en ligne et  développent de nouveaux outils. D'autres solutions sont également apparues comme des comparateurs en ligne.

De nouveaux produits

Les cercueils

Les cercueils en bois massif ne sont plus les seuls sur le marché. Les cercueils en carton ou en bambou séduisent de plus en plus le public pour leur caractère écologique. Les clients sont également à la recherche d'un produit unique qui leur est réservé et sont donc sensibles à la personnalisation de ce produit.

Les urnes, les plaques et monuments funéraires

Il est également possible de créer des urnes et des plaques sur-mesure, à la demande du client. De nombreuses  entreprises et artisans réalisent des produits à la demande des clients, tandis que d'autres créent des configurateurs en ligne où il est possible d'assembler différents éléments déjà existants pour créer son produit sur-mesure.

Les cimetières

Depuis 2008, les cimetières dans les villes de plus de 2000 habitants doivent proposer un jardin du souvenir permettant de disperser les cendres. Avec l'augmentation du nombre de décès chaque année, certains cimetières sont saturés. Pour mieux gérer les concessions, les mairies utilisent désormais des logiciels dédiés. On trouve également dans ces lieux des bornes pour aiguiller les visiteurs.

Enfin, une nouvelle génération de cimetière fait son apparition en France : les cimetières écologiques qui limitent l'impact des corps sur la nature.

Le funéraire pour les animaux

Aujourd'hui, plus de 50% des foyers français possèdent un animal de compagnie et 4,9 milliards d'euros sont dépensés chaque année en France pour le bien-être de ces animaux. Les propriétaires étant attachés à leur animal organisent de plus en plus des funérailles lors du décès de celui-ci.

Les pompes funèbres spécialisées se sont donc développées. Elles proposent la prise en charge du corps, l'organisation de cérémonies, de l'inhumation à domicile lorsque cela est possible ou dans des cimetières spécifiques, la crémation individuelle ou collective... Les offres sont nombreuses et on trouve de plus en plus de produits spécialisés comme des plaques funéraires et des urnes pour animaux.

Les limites

  • Concurrence : Les clients aujourd'hui n'hésitent pas à comparer les tarifs pratiqués par les pompes funèbres. La concurrence entre les différentes pompes funèbres s'est donc accentuée et elles doivent aujourd'hui comprendre et s'adapter aux demandes des clients, et développer des offres innovantes et personnalisées. Ce marché en croissance est amené à évoluer dans les années à venir. 

Merci de partager nos contenus :


Découvrez également :

Le marché du recyclage
La mobilité des personnes
La EDTECH