Amazon annonce son expansion en Virginie, créant des milliers d’emplois

Amazon, le géant mondial du commerce électronique, a récemment annoncé son intention d’étendre ses opérations en Virginie, créant ainsi de nouvelles opportunités d’emploi dans l’État. L’entreprise s’apprête à ouvrir deux nouvelles installations à Virginia Beach, avec un effectif total estimé à plus de 1 000 personnes.

L’une des installations, dont le lancement est prévu en 2025, sera un centre de distribution robotique. Ce centre avancé utilisera une technologie automatisée pour rationaliser les opérations et améliorer l’efficacité de l’exécution des commandes. L’autre installation, un poste de livraison, devrait être opérationnelle à temps pour les fêtes de fin d’année 2024. Cette installation prendra en charge les livraisons du dernier kilomètre et répondra à la demande croissante de services d’expédition rapides.

L’arrivée de ces nouvelles installations marque un investissement important d’Amazon en Virginie. En établissant ces opérations, l’entreprise vise à renforcer les capacités de sa chaîne d’approvisionnement, à améliorer les vitesses de livraison et à offrir une meilleure expérience client globale.

En outre, l’expansion de la présence d’Amazon en Virginie aura un impact positif sur le marché du travail local. Avec plus de 1 000 nouveaux postes qui seront créés, les habitants de la région auront accès à une gamme de possibilités d’emploi. Ces rôles engloberont divers ensembles de compétences, notamment la gestion d’entrepôt, la logistique et le service client.

Alors qu’Amazon continue de croître et d’étendre ses opérations, l’entreprise reste déterminée à investir dans les communautés et à contribuer au développement économique. Les nouvelles installations de Virginia Beach ne sont qu’une partie des efforts continus d’Amazon pour répondre aux besoins changeants des clients et fournir un service rapide et efficace.

A lire  Kraken Robotics annonce des changements de direction et des ajouts pour soutenir la croissance

Sources:
– Mike Kropf, TIMES-EXPÉDITION